Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Qualité de vie / Tourisme / Office du Tourisme / Visiter / Les villages / Steenkerque

Steenkerque

En savoir plus sur Steenkerque

Au confluent de la Senne et de la Brainette, Steenkerque est un village chargé d’histoire et riche de patrimoine. Ce charmant village est connu pour son calme, son architecture, sa kermesse du 15 août et pour sa bataille (brochure disponible à l'Office du Tourisme).

C’est en effet à Steenkerque que la Grande Histoire s’est sans doute jouée, lors de cette bataille de 1692. Steenkerque s’est alors transformé en champ de bataille où Français et Anglais s’affrontèrent lourdement.

Ce village, à la structure médiévale toujours très marquée avec l’église Saint-Martin en hauteur, ravira amoureux des paysages et amateurs d’histoire rurale. 

A voir à Steenkerque : Eglise Saint-Martin, Ferme de l’Hosté, Moulin du Pont Tordoir, le Loupiot
 

 

 

 

 

Bataille de Steenkerque 

 

Nous sommes en 1692.

Depuis trois ans, l’Europe est en guerre.

Poursuivant une politique d’expansion territoriale, le roi de France, Louis XIV, regarde d'un œil avide les Pays-Bas espagnols et le Palatinat.

Face à ces ambitions françaises, une large coalition s’est formée : la Ligue d’Augsbourg, composée des Provinces-Unies des Pays-Bas, de l’Angleterre, de l’Espagne et de plusieurs principautés du Saint-Empire germanique.

A leur tête, Guillaume d’Orange, le stadhouder de la Hollande, devenu roi d’Angleterre depuis qu’il a chassé du trône son beau-père, Jacques II.

Très vite, la guerre prend aussi un aspect religieux, voire personnel. Guillaume, bien que tolérant par nature, se veut le champion des protestants d'Europe et est décidé à venger la persécution des protestants de France suite à la révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV.

Le Roi-Soleil, de son côté, mène une politique de déstabilisation en Angleterre et en Irlande, destinée à y établir un état catholique et à rendre le trône à Jacques II, exilé en France. Il veut aussi (et surtout) donner une leçon à la Hollande, ce petit pays riche et orgueilleux, qui ne respecte pas les traités avec la France et où abondent ces venimeux pamphlétaires qui se moquent inlassablement de sa personne et de sa politique.

 

 

Actions sur le document