Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Territoire / Travaux / Le Service Travaux prêt pour l'hiver !

Le Service Travaux prêt pour l'hiver !

Températures proches ou en-dessous de zéro, pluie et neige sont quasi inévitables durant nos mois d’hiver. Mais, les agents du Service Travaux veillent et sont d'ores et déjà prêts à sortir en cas de besoin.


L’épandage se prépare bien avant les premières gelées. Il faut commander et préparer le stock de sel, former les équipes de garde, préparer et vérifier les machines… Une organisation bien rôdée en amont qui doit permettre de pouvoir démarrer rapidement si les conditions météorologiques l'imposent et permettent un épandage efficace. 

Une analyse minutieuse de la situation avant toute sortie

Pour des raisons à la fois environnementales, économiques mais aussi techniques, on ne décide pas de réaliser une sortie d’épandage n’importe comment. Plusieurs paramètres entrent en compte pour que la sortie soit décidée.

Par exemple, des températures négatives n’entraînent pas nécessairement un épandage. S’il fait sec, le sel pourrait attirer de l’humidité sur la route et provoquer l’effet inverse à celui escompté.

De plus, pour être vraiment efficace, surtout sur des routes peu fréquentées, l'épandage doit être réalisé avant les chutes de neige pour que la surface sous la neige ne soit pas glissante.

 

C'est pour cette raison qu'on parle notamment d'épandage préventif (avant que la neige ne tombe).

Rappelons que, même si elle nécessite une conduite adaptée, la neige ne glisse pas contrairement au verglas.

Il n'est pas rare que des citoyens s'étonnent de voir une couche de neige sur la voirie devant chez eux alors que le camion d'épandage est passé. La raison est donc simple : le sel se trouve sous la neige et entrera pleinement en action lors du passage des véhicules. 

3 circuits différents en fonction de la situation 

Suivant l’analyse des différents paramètres et la dangerosité de la situation, le circuit d’épandage à emprunter est déterminé, à savoir :

  • Le Circuit TEC : les routes communales empruntées par le réseau TEC, la traversée du Bois de la Houssière, les accès aux maisons de repos et aux services d’urgence.
  • Le Circuit dit moyen : les voiries les plus importantes de l’entité dont la majeure partie du centre-ville de Braine-le-Comte.
  • Le grand Circuit : l’ensemble des voiries communales.

En cas de grande nécessité, des entreprises agricoles peuvent également être appelées en renfort. 

Les grands axes qui traversent notre territoire sont eux salés et déneigés directement par la Région, propriétaire de ces voiries. 

Circuler sur la neige et le verglas : prudence ! 

Malgré tous les efforts de nos services, une plaque de verglas isolée n'est pas à exclure, surtout sur les voiries peu fréquentées. 

Lorsque les conditions climatiques se dégradent, il est donc primordial d’adapter sa conduite pour éviter de perdre le contrôle de son véhicule et d’être impliqué dans un accident.

L’AWSR a rassemblé quelques conseils limiter les risques sur la route : 

  • Sur une route glissante, vous avez besoin de plus de temps pour vous arrêter. Réduisez votre vitesse et allongez la distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède.
  • Adoptez une conduite « douce ». Sur une route enneigée, l’adhérence est moins bonne et une manœuvre un peu trop brusque peut rapidement provoquer une perte de contrôle.
  • Anticipez. Plus vous freinez tard et plus vous risquez de ne pas pouvoir vous arrêter à temps…
  • Utilisez le frein moteur en rétrogradant pour faire ralentir votre véhicule. Cela permettra d’éviter que vos freins ne se bloquent et que votre voiture ne se mette à glisser.
  • Prudence lorsque les températures sont négatives, même si les routes paraissent dégagées. Des plaques de verglas peuvent toujours subsister sur la chaussée, particulièrement aux entrées et sorties d’autoroutes, sur les ponts et dans les virages.
  • Si votre véhicule se met à déraper, restez calme pour ne pas manœuvrer de manière brusque, ne freinez pas et n’accélérez pas. Regardez toujours dans la direction vers laquelle vous voulez aller plutôt que celle que vous voulez éviter. Les yeux guident en effet le volant dans la direction vers laquelle le regard porte. Fixez donc plutôt la sortie du virage que l’arbre qui se trouve le long de la route.
  • Vous devez vous déplacer régulièrement en hiver ? N’hésitez pas à opter pour des pneus hiver. Ce type d’équipement permet une meilleure adhérence sur les routes mouillées, enneigées et verglacées dès que la température descend en dessous de 7 degrés.
  • Vérifiez également que vos phares, feux arrière et essuie-glaces fonctionnent correctement et n’oubliez pas le grattoir pour pare-brise dans votre boîte à gants.
  • Laissez la priorité aux chasse-neiges et engins de salage, tout dépassement est interdit.

Même en appliquant tous ces conseils, prendre le volant en cas de mauvaises conditions climatiques reste dangereux. Il vaut donc mieux éviter les sorties en voiture qui ne sont pas absolument nécessaires.

Actions sur le document
Visuel