Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Qualité de vie / Tourisme / Office du Tourisme / Bon à savoir / Nos bourgmestres au fil du temps

Nos bourgmestres au fil du temps

Jean-François « Auguste » de Wouters de Vroenhoven :

 

Bourgmestre du 30 mai 1830 au 28 novembre 1846

Né à St Germain Tirlemont le 10 janvier 1793.  Maïeur dès 1823/24. Il épouse Flore Mary à Braine-le-Comte le 16 juillet 1817.Licencié en loi, avocat près de la Cour d’appel de Bruxelles. Conseiller à la Province de Brabant. Administrateur des biens et conseiller du Duc d’Arenberg. Régisseur du Duc de Wellington pour sa principauté de Waterloo. Il est le 1er bourgmestre de Braine après l’Indépendance de la Belgique (dès le 30 mai 1830) et jusqu’au 28 novembre 1846. Gendre de l’ancien maïeur Maximilien Emmanuel Mary (de 1801 à 1823), lui-même fils du châtelain de Braine. Il est décédé à Bruxelles le 3 janvier 1849.

 

Emile Dubois :

 

Bourgmestre du 30 novembre 1846 au 13 novembre 1847

 

Docteur en droit, montois d’origine. Devenu brainois par mariage avec Marie Sussenaire. Il est ouvert aux idées nouvelles. Il est bourgmestre du 30 novembre 1846 au 13 novembre 1847. Il prépare les élections du 22 octobre 1848 qui seront remportées par Louis-Albert Debroux.

 

Louis-Albert Debroux :

 

Bourgmestre du 15 novembre 1847 au 29 décembre 1857.

 

Né en 1803. Notaire de profession. C’est un libéral et l’homme des maîtres-cotonniers. Originaire de Walhain-St-Paul. En 1835, il épouse une jeune héritière brainoise, Euphémie Blondiau, âgée de 18 ans.

 

Emile Flameng (F.F.) :

 

Bourgmestre faisant fonctions du 1er janvier 1858 au 5 février 1860.

 

Etienne Delcroix :

 

Bourgmestre du 6 février 1860 au 16 mai 1876

 

Né à Braine-le-Comte le 26 décembre 1807. Propriétaire. Conseiller communal. Il épouse Virginie Neunez à Rebecq-Rognon le 12 novembre 1851.Il est décédé à  Braine-le-Comte le 31 juillet 1876.

 

 

Félicien Etienne

 

Bourgmestre de 1876 à 1884

Né à Braine-le-Comte le 30 septembre 1823 au n° 14 de la rue de Bruxelles (actuelle rue Maïeur Etienne). Ses parents ainsi que ses oncles, par leur travail et surtout par leur compréhension de l’évolution de la société, avaient acquis une certaine aisance. Félicien et son frère Edouard continuèrent le commerce qu’ils agrandiront : Félicien fut aussi banquier et se lança dans la fabrication de certains produits qui répondaient à la demande de la clientèle : chandelles etc. Il reconstruit complètement la maison paternelle suivant les plans de l’architecte Charbonnelle. Il a ses magasins derrière dans la « Rue Saint Georges ». La magnifique maison sera remplacée par les bâtiments du Crédit Communal (Belfius). Il est bourgmestre de 1876 à 1884. Il fait don, à la ville, d’un carillon de 52 cloches ainsi que d’une rente annuelle pour payer un carillonneur. Par l’intermédiaire du Bureau de Bienfaisance, il distribue généreusement aux pauvres. A son décès, il lègue 500.000 francs aux hospices. Il est décédé à Braine-le-Comte le 2 février 1922.

 

Jean-Baptiste Cornet :

 

Bourgmestre de 1888 à 1893

Né à Petit-Roeulx-lez-Braine le 27 octobre 1824. Directeur de carrière, industriel. Il épouse Adonite Delaunoy le 9 octobre 1850 à Rebecq-Rognon. Il est bourgmestre de Braine-le-Comte de 1888 à 1893 et sénateur de 1884 à 1893. Il est décédé à Braine-le-Comte le 30 août 1893.

 

 

 

 

 

Henri Neuman :

 

Bourgmestre de 1894 à 1916

Né le 1er septembre 1856 à Braine-le-Comte. Homme politique libéral belge. Il fut commerçant-négociant ; Il épouse Adèle Mahieu à Braine-le-Comte en 1881. Conseiller communal de 1886 à 1888. Elu bourgmestre de Braine-le-Comte de 1894 à 1916. Conseiller provincial de la province de Hainaut et sénateur de l'arrondissement de Mons-Soignies dès 1912. Au sein de l'Assemblée wallonne, il représente l'arrondissement de Soignies de 1912 à 1914. Il favorise le développement de l’enseignement en permettant la création d’établissements scolaires : école industrielle, école moyenne communale des filles, l’école ménagère pour laquelle il supporte la dépense et reçoit le nom de « Fondation Neuman ». Il est décédé à Braine-le-Comte le 23 août 1916 d’une angine de poitrine.

 

 

 

Emile Heuchon :

 

Bourgmestre FF de 1915 à 1921

Né à Braine-le-Comte le 12 mai 1859. Maître briquetier d’Obaix Buzet. Membre du parti libéral. Il épouse Marie Eugénie Solvay, le 1er septembre 1883 à Rebecq-Rognon. Membre de la commission administrative des Hospices civils de 1895 à 1902. Conseiller communal de 1899 à 1921. Echevin en 1902. Il est bourgmestre faisant fonctions à la mort d’Henri Neuman. Le 25 mars 1919, il est nommé bourgmestre et le reste jusqu’au 10 juin 1921. Représentant du canton de Soignies au Conseil provincial de 1908 à 1929. Avec Henri Neuman, il matérialise la construction d’un cercle libéral démocratique dans la rue de la Station. Il est décédé à Braine-le-Comte le 7 juillet 1930 à l’âge de 71 ans.

 

 

Georges Reynens (FF):

 

Bourgmestre de 1921 à 1922

Né à Thuin le 22 novembre 1876. Il obtient son diplôme de docteur en médecine en 1903 à l’Université de Bruxelles. Il s’installe à la Grand Place. Médecin au grand cœur et charitable, il est aimé des pauvres. A Braine depuis 1904, les indigents ont le droit d’être soignés gratuitement par le médecin de leur choix. Le 20 mars 1909, il épouse Alida Rembau à Ecaussinnes d’Enghien. Il est bourgmestre faisant fonction du 11 juin 1921 au 31 janvier 1922. Il est décédé à Braine-le-Comte le 24 avril 1927.

 

René Branquart :

 

Bourgmestre de 1922 à 1927 et de 1933 à 1936

Né à Hennuyères le 14 mai 1871. Il obtient son diplôme de docteur en médecine en 1897 au jury central. C’est un homme politique belge du POB (Parti Ouvrier Belge) et un militant wallon. Il est bourgmestre (socialiste) de Braine-le-Comte de 1922 à 1927 et de 1933 à 1936. Il est député socialiste de Soignies de 1899 à 1900, de 1902 à 1904 et enfin de 1912 à 1932. Il est élu sénateur par le Conseil provincial du Hainaut de 1932 à sa mort. Collaborateur de la presse socialiste, il publie diverses brochures. A la demande de René Lepers qui lui succèdera, il fait installer l’arrêt vicinal « Mon Plaisir » face au Domaine actuel. Il est décédé à Braine-le-Comte le 12 juin 1936.

 

 

 

 

 

René Lepers :

 

Bourgmestre FF de 1921 à 1922

Bourgmestre de 1936 à 1939

Né à Braine-le-Comte le 20 décembre 1866. Elu conseiller communal socialiste le 24 avril 1921, il le reste du 10 juin 1921 jusqu’à sa mort. Il remplit les fonctions d’échevin du 10 juin au 14 janvier 1927 et du 6 janvier 1933 jusqu’au 13 avril 1934. Il est bourgmestre faisant fonctions du 19 juin 1921 au 7 février 1922 et est nommé bourgmestre en titre à la mort du docteur Branquart, soit du 28 septembre 1936 au 20 mars 1939. Fils de bourgeois, ses parents tenaient l’hôtel Chico dans la rue de la Station. René adhère, dès sa jeunesse, aux idées socialistes. Il est imprimeur, journaliste. Il vit l’invasion de la première guerre, il est otage avec d’autres notables locaux et connaît les soupes populaires, la déportation de pas moins de 495 brainois vers Soltau, la chasse à l’homme par l’occupant, les réquisitions, les réfugiés français et la grippe espagnole. Il note scrupuleusement au quotidien les événements de la vie locale et les consigne dans 2 livres : Nach Parîss et Nicht Parîss. Il est décédé à Braine-le-Comte le 20 septembre 1941.

 

Aimé-Joseph Oblin :

 

Bourgmestre de 1927 a 1930

Né à Tubize le 1er mars 1857. Diplômé en médecine de l’Université de Louvain. Conseiller communal de 1888 à 1912 puis de 1921 à 1926, bourgmestre du 1er avril 1927 au 24 février 1930. Président du cercle médical de la région de Soignies. Président d’honneur de la lyrique Harmonie St Joseph. Il est décédé à Braine-le-Comte le 25 février 1930.

 

 

 

 

 

 

 

 

Edouard Moucheron  (FF):

 

Bourgmestre de 1930 à 1931

Né à Braine-le-Comte le 3 mai 1865, d’une vieille famille brainoise de fabricants de bas et de marchands de laine. Il continue les affaires paternelles et reste célibataire. Il est échevin bras droit du docteur Oblin. Au décès de celui-ci, il assume les fonctions de bourgmestre du 24/02/1930 au 7/07/1931.

Il préside aux imposantes fêtes du centenaire à Braine-le-Comte avec, en apothéose, « l’Arlésienne » sur la Grand’Place, les »Jeux de Braine » à Salmonsart, et l’inauguration du monument aux 1914-1918. Edouard Moucheron est un homme intègre et loyal. Son sobriquet est « pôque ». Il est décédé à Braine-le-Comte le 18 février 1934.

Paul Zech :

 

Bourgmestre de 1931 à 1932

 

Né à Soignies le 10 juillet 1876, fils de Guillaume Zech et Pauline Dubiez. Ingénieur des mines. Il se marie le 11 février 1911 à Mons avec Louise Harmignie. Dès 1902, il collabore à l’imprimerie familiale. Il est bourgmestre de 1931 à 1932. Avec son frère Théophile, ils seront directeurs-gérants de la société anonyme « Zech & Fils » après le décès de sa mère en 1935. Il décède à Gand le 14 août 1940.

 

 

 

 

 

 

Louis Catala :

 

Bourgmestre de 1939 à 1940 et de 1944 à 1947

 

Né à Braine-le-Comte le 21 octobre 1891. Homme politique belge catholique. Industriel ayant hérité de l'entreprise familiale : la papeterie établie à Braine-le-Comte depuis 1851. Il s'engage dans la politique à l'âge de 30 ans lorsqu'il est élu conseiller communal dans sa ville natale en 1921. Il reste au conseil communal pendant trente-sept ans jusqu'en 1958. Il accéde même au poste de bourgmestre de Braine-le-Comte du 22 mars 1939 et occupe cette fonction pendant le second conflit mondial pour le quitter le 14 janvier 1947. Il est cependant remplacé durant la guerre par Victor Loriers (F.F.) du 19 juin 1940 au 5 août 1941, par Benoit Leheuwe (F.F.), du 5 aout 1941 au 30 avril 1942, par Valère Wers (F.F.) du 1er mai 1942 au 9 mai 1943 et à nouveau par Benoit Leheuwe (F.F.) du 10 mai 1943 au 17 novembre 1944. Il occupe dans ces mêmes années la fonction de sénateur de l'arrondissement de Mons-Soignies (1939-1946). Ensuite, entre le 7 mars 1946 et le 18 juillet 1949, il devient sénateur provincial de la province de Hainaut, et après sénateur coopté entre le 19 juillet 1949 et 1950. Il est décédé à Uccle le 28 août 1966.

 

 

Joseph Martel :

 

Bourgmestre de 1947 à 1963

Né à Ecaussinnes le 5 mai 1903. Sa jeunesse est imprégnée du militantisme socialiste de son père. Après ses études à l’Université du Travail de Charleroi et suite à son mariage, il s’installe à Braine-le-Comte. Elu conseiller communal en 1932, il est échevin en 1934. A la suite de la campagne des 18 jours, il est fait prisonnier en Allemagne durant 5 ans. Le 15 janvier 1947, il est nommé bourgmestre.

Durant son mandat, il améliore le réseau routier qu’il éclaire, aménage le cimetière, crée des plaines de jeux, le Domaine Mon Plaisir, trois maisons de pensionnés, réorganise le service incendie et le service des immondices. Il crée l’abattoir, achète l’ancienne confiturerie Horlait et projette en 1961 la création de 2 étangs qui portent son nom. Il est décédé à Braine-le-Comte le 12 avril 1963 à l’âge de 59 ans. 

 

Lucien Lammens (F.F.) :

 

Bourgmestre de 1963 à 1964

 

Né à Braine-le-Comte le 22 juillet 1926. Médecin généraliste. Echevin du 01/01/1959 au 30/09/1963. Il est bourgmestre (socialiste) faisant fonctions après la mort de Joseph Martel, du 12 avril 1963 au 30 septembre 1963. Il inaugure le « Germinal », nouvelle maison du peuple en juin 1964 (Joseph Martel – « le semis et la récolte » par P. Dupont). Puis, bourgmestre en titre du 1er octobre 1963 au 31 décembre 1964. Il est décédé à Braine-le-Comte le 1er mars 1998.

 

 

Joseph Oblin :

 

Bourgmestre de 1965 à 1970

 

Né à Braine-le-Comte le 19 mars 1898. Il fait ensuite des études de droit à l'Université de Louvain. Homme politique belge membre du Parti social chrétien. Il s'inscrit au barreau de Mons en septembre 1929, fait partie du Conseil de l'Ordre des Avocats à trois reprises et est nommé bâtonnier en 1963. Il milite dans les rangs du Parti Catholique et est élu conseiller communal de Braine-le-Comte en 1932. Il occupe ensuite les fonctions d'échevin de l’État-Civil et des Finances de 1938 à 1946. En 1945, il entre à la Chambre comme suppléant. En 1946, il devient député du Parti Social Chrétien de l'arrondissement de Soignies. De 1950 à 1954, il est secrétaire à la Chambre. Le 11 avril 1956, il est élu sénateur et en 1958, on l'appelle aux fonctions de questeur du Sénat. Bourgmestre de Braine-le-Comte du 1er janvier 1965 à 31 décembre 1970, député de Soignies en remplacement de Pierre Vouloir (1944-54), sénateur de l'arrondissement de Mons-Soignies (1954-1968). Il fait partie des commissions des Classes Moyennes, de la Défense Nationale, de la Commission chargée de l'étude de la Question Royale. Il prend sa retraite politique en 1970. Il est décédé à Braine-le-Comte le 14 décembre 1973.

 

Auguste, René, Emile Brison :

 

Bourgmestre de 1971 à 1976

Né à Braine-le-Comte le 1er avril 1910. Echevin. Conseiller communal de 1959 à 1970 et de 1977 à 1985. Conseiller de CPAS de 1959 à 1965. Il crée la mutualité libérale à BLC. Il travaille à la caisse de pensions de la CGER et en rapport avec la caisse nationale de pensions. Il est bourgmestre (libéral) du 1er janvier 1971 au 31 décembre 1976. Il est décédé à Montigny le Tilleul le 12 juillet 1985.

 

 

 

 

 

César Gillis :

 

Bourgmestre de 1977 à 1982

 

Né à Braine-le-Comte le 21 février 1913. Il est commissaire de police durant de longues années. Il est le premier bourgmestre (socialiste) du grand Braine du 1er janvier 1977 au 31 décembre 1982. Ancienne cheville ouvrière du comité des fêtes et passionné de théâtre, il désire doter l’entité d’une grande salle. En 1977, il achète la salle du « Royal » qui sera restaurée. Il est décédé à Braine-le-Comte le 22 juin 1986.

 

Pierre Dupont :

 

Bourgmestre de 1983 à 1985

 

Né à Haine-St-Paul le 9 août 1945.

Docteur en médecine de l’ULB, Chef de néphrologie au CHU Tivoli de La Louvière, Professeur à l’Université de Mons-Hainaut et à l’ULB. Membre du parti socialiste. Conseiller communal de1/1/1971 au 31/12/1976. Il est bourgmestre (socialiste) du 1er janvier 1983 au 18 octobre 1985. Conseiller de CPAS de 1977 à 1983. Il écrit un livre sur Joseph Martel « Le semis et la récolte » en 2003.  Il est décédé à Braine-le-Comte le 7 juin 2015.

 

 

 

 

Jean-Marie Martens :

 

Bourgmestre de 1986 à 1994

Né à Braine-le-Comte le 26 juillet 1938. Conseiller de CPAS de 195 à 1971. Il est échevin de 1983 à 1985 et de 1995 à 2006 (urbanisme, logement, Tourisme, CCATN), bourgmestre (socialiste) du 11 février 1986 au 31 décembre 1994. Il contribue à la mise en place d'une réelle politique environnementale à Braine-le-Comte et inaugure la plaque dédiée à l’écrivain Lobet à la rue d’Horrues. Il est décédé à La Louvière le 21 juillet 2008.

 

 

Jean-Jacques Flahaux :

 

Bourgmestre de 1995 à 2000 et de 2006 à 2015

Né à Pierry-lez-Epernay (France) le 19 juillet 1955. Licencié en Histoire et diplômé d’études européennes. Il commence comme professeur d’Histoire, de géopolitique et de relations internationales ; puis comme directeur général de Rixensart. En 1982, il entre en politique à Braine-le-Comte comme conseiller communal ; puis échevin en 1989. Il est bourgmestre (libéral) du 1er janvier 1995 au 31 décembre 2000 et du 1er janvier 2006 jusqu’au 30 septembre 2015. Député fédéral de 2007 à 2010 et de 2014 à 2019. En 2015, il est nommé Président du MR (libéral) international. En 2018, il décide de se consacrer à sa carrière fédérale.

 

 

 

Daniel Renard :

 

Bourgmestre de 2001 à 2005

Né à Ittre le 4 avril 1948.

Professeur de langues, directeur d’école. Conseiller de communal de 1989 à 1994. Echevin de 1995 à 2000 et de 2006 à 2012. Il est bourgmestre (socialiste) du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2005. Conseiller de CPAS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maxime Daye :

 

Bourgmestre à partir de 2015

 

Né à Namur le 14 juin 1984.

Echevin à la Ville de Braine-le-Comte de 2006 à 2015.

Administrateur puis Président de l’Union des Villes et Communes de Wallonie. Passionné de théâtre, il crée la troupe « Têtes de l’Art » en 2010  qui deviendra « Zygomatix » en 2016. Il est à l’initiative de « J’aime Hennuyères », une association villageoise qui organise la « balade fermière » et propose des animations dans le village (brocante, fête pour les seniors) et de la Confrérie des Bâtisseurs (promotion du Patrimoine et folklore brainois). Il est bourgmestre (libéral) depuis le 30 septembre 2015

Actions sur le document